DRM : modifier le texte des ebooks pour les rendre uniques

0
76

Un nouveau DRM (Digital Rights Management) actuellement développé en Allemagne et destiné aux livres électroniques va donner une nouvelle possibilité aux revendeurs de traquer les acheteurs qui partagent leurs achats. Chaque copie d’un ouvrage numérique sera rendu totalement unique grâce à ce nouveau verrou.

drm_modifier_le_texte_des_e
Les ventes de livres électroniques augmentent, et avec elles, le piratage : une situation à laquelle cherchent à faire face les éditeurs et distributeurs, qui voient leur gagne-pain menacé. C’est dans l’optique d’endiguer le piratage des ebooks que ces derniers se sont associés au projet SiDiM de l’université technique de Darmstadt, en Allemagne, qui travaille sur le développement de nouveaux DRM, dont certains sont associés aux livres électroniques.

L’un des verrous numériques actuellement développé se propose d’intégrer aux copies d’ouvrages vendus de légères modifications du texte d’origine, pour rendre chaque exemplaire numérique vendu totalement unique. Les modifications seraient mineures et incluraient de légères modifications de la ponctuation ou de la découpe des paragraphes, ou encore l’usage de synonymes ou de contractions pour certains mots.

Pour le lecteur lambda, à moins de comparer minutieusement deux copies numériques d’un même ouvrage, le résultat n’est pas censé nuire à la lecture. Pour le commerçant, c’est un moyen d’identifier l’acheteur d’un ouvrage qui circulerait un peu trop sur la Toile. « Les utilisateurs sont encouragés à prendre leurs responsabilités si leur copie est partagée illégalement, puisqu’elle peut être tracée grâce à ces marqueurs » explique le professeur Martin Steinebach, en charge du projet.

Le DRM n’a pas pour vocation de verrouiller le fichier sur un compte ou sur un support : le transfert d’une liseuse à l’autre serait, par exemple, tout à fait possible. Néanmoins, comme le fichier serait généré lors de l’achat de l’ouvrage, le DRM serait impossible à faire sauter.

Reste que, comme le souligne TorrentFreak, il faudra que le système soit totalement fiable pour être satisfaisant, et ne se trompe pas dans les potentiels échanges de mots et de ponctuation. Des pirates pourraient également détourner le système en ajoutant leurs propres modifications aux textes, pour fausser les vérifications des ayants-droit. Dans de telles conditions, on peut se demander ce qu’il restera du texte original…

source: clubic.com/

Articles similaires