AdBlock Plus : dépasse la publicité et met la vie privée au premier plan

0
47

Adblock Plus a récemment publié une nouvelle version de son extension, avec laquelle il mise sur des fonctionnalités annexes à la publicité.

Adblock Plus se diversifie. L’extension initialement destinée à bloquer la publicité met effectivement en avant des fonctions de protection de la vie privée avec une mise à jour publiée mercredi.

La controverse entourant l’extension s’est intensifiée avec la révélation d’un modèle économique paradoxal. On a effectivement appris cette semaine que Google et d’autres acteurs majeurs de la publicité en ligne financent l’éditeur, qui assure que ce financement ne garantit pas le déblocage de leurs publicités.

Mais l’extension controversée par nature veut se racheter une conduite.

L’éditeur dont l’unique promesse était de « débarrasser l’Internet des publicités » a vraisemblablement pris conscience que couper la source de revenus principale de nombreux sites Internet (comme Clubic) n’allait pas le « rendre meilleur », à terme. Il a donc mis de l’eau dans son vin et milite depuis peu pour des publicités simples et non-intrusives.

La vie privée passe au premier plan

Mais avec la nouvelle version d’Adblock Plus, le blocage de la publicité passe au second plan. La version 2.3 pour Firefox et la version 1.5 pour Chrome et Opera inaugurent un nouvel assistant d’installation, qui propose de « faire plus que bloquer les publicités ». Sur fond d’affaire Prism, il permet de désactiver l’espionnage, de supprimer les boutons des réseaux sociaux et de bloquer les logiciels malveillants.

Le nouvel écran d'accueil ne propose plus aucun réglage lié à la publicité proprement dite
Le nouvel écran d’accueil ne propose plus aucun réglage lié à la publicité proprement dite

Ces fonctionnalités reposent en fait sur le même principe que le blocage de la publicité, c’est-à-dire sur le blocage d’éléments provenant de sources prédéfinies. Elles étaient donc déjà disponibles, mais méconnues, car il fallait souscrire spontanément à des listes de filtres difficilement accessibles sur le site Internet de l’éditeur. Les boutons Facebook ne sont pas des publicités, mais en les bloquant on empêche le réseau social de suivre quelles pages on visite et donc d’améliorer son ciblage.

L’assistant d’installation n’offre plus aucun réglage lié à la publicité. Conformément au nouveau leitmotiv d’Adblock Plus, les publicités qu’il juge invasives sont désormais bloquées par défaut, mais plus celles qu’il juge acceptables.

Voici la configuration par défaut lorsqu'on active toutes les options de l'écran d'accueil
Voici la configuration par défaut lorsqu’on active toutes les options de l’écran d’accueil

Liens de téléchargement



    Source : clubic.com

    Articles similaires